Clarissa Bevilacqua, violon
Christoph Croisé, violoncelle
Myassa Leal, piano

Dimanche 21 avril, 17h

Salle Faller, La Chaux-de-Fonds

Mercredi 24 avril, 19h30

Temple du Bas, Neuchâtel

 

Après une première rencontre l’année dernière, les trois musiciens se réunissent autour d’un nouveau programme qui met en valeur leurs qualités de chambristes et leur belle complicité.

Le « Trio des Esprits » de Beethoven, composé au plus fort de sa période médiane dite « héroïque », tient son nom de son deuxième mouvement spectral. Il impressionne par son côté théâtral. Même si Beethoven a abandonné ses plans d’un opéra inspiré du Macbeth de Shakespeare, des réminiscences de ses esquisses survivent au cœur de ce mystérieux mouvement lent, dont le suspense suggère une apparition fantomatique.

Avec ses textures épaisses, ses progressions harmoniques sombres et ses brusques changements dynamiques, le Trio de Chausson révèle l’influence de son maître César Franck, même si le génie personnel du compositeur français s’impose déjà. Une œuvre teintée de couleurs mélancoliques, enveloppée de morosité, qui alterne des sections lumineuses et d’autres plus sombres. Les réapparitions de thèmes cycliques confirment l’unité de l’œuvre, une synthèse très prometteuse du savoir-faire d’un jeune compositeur.

 

Programme

C. Schumann Romances op. 22 n° 1 et 2 pour violon et piano
G. Fauré Élégie op. 24 pour violoncelle et piano
L. v. Beethoven Trio en ré majeur op. 70 no 1 (Les Esprits)
E. Chausson Trio en sol mineur op. 3
Concert Le piano viennois